A découvrir…

Composée d’une maison d’habitation, de granges et chais, cette ferme traditionnelle oléronaise illustre le quotidien des insulaires au 19ème siècle. Flânez dans le jardin et déambulez autour des bâtiments, réhabilités de manière participative. Lors des stages, initiez-vous aux savoir-faire traditionnels et aux éco-matériaux.

Panneaux explicatifs, bornes sonores, livret-jeux enfants, mobilier détente… vous permettront de passer une agréable visite !

Les bâtiments qui composent la ferme :

La thieuzine est le nom donné à l’unique pièce de vie de la maison oléronaise d’autrefois. Cette pièce multifonction servait de cuisine, de salle à manger et de chambre pour tous les membres de la famille.
Le chai comprenait généralement une grande ouverture et une seconde plus petite, appelée décharge, servant au déchargement de la récolte.
Le ballet est un hangar agricole ouvert. Il servait à stocker le matériel agricole comme les herses, les rouleaux à dépiquer, les charrettes…
Les parcs sont des constructions simples, dont la dimension était proportionnelle à la taille des bêtes qu’ils abritaient : parc à poules, à cochons, à boeufs ou écurie.
Le four à pain de la Maison éco-paysanne se situait autrefois dans le coeur du village, rue du four banal. Autrefois, le four servait également à la cuisson des gâteaux et des aliments pour les cochons.
Le jardin, cerné de murets de pierres sèches, abritait les plantes aromatiques et médicinales, qui servaient à cuisiner, mais également à soigner les hommes et les bêtes.

Les commentaires sont fermés